Dons sans contrepartie à des organismes d’aide aux personnes en difficultés

05 mai 2020

Mains | aide | solidarité

Les dons effectués sans contrepartie par des particuliers à des organismes d’aide aux personnes en difficultés (fourniture gratuite de repas, aide au logement ou fourniture gratuite de soins) ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 75% des sommes versées.

Dans le cadre des mesures récemment adoptées en réponse à la crise du COVID-19, la loi vient de porter à 1 000€ le plafond maximum des versements pris en compte pour le calcul de la réduction d’impôt sur les revenus de 2020 (contre 546€ pour l’imposition des revenus de 2019). 

Il en résulte un avantage fiscal maximal de 750€ au titre des dons effectués en 2020 au profit de ces organismes.

Au-delà de ce seuil, les versements sont pris en compte dans le cadre de la réduction d’impôt de droit commun pour les dons versés à d’autres organismes d’intérêt général (i.e. réduction de 66% du montant des versements retenus dans la limite de 20% du revenu imposable).

05 mai 2020

À lire aussi

porte|paysage

Les principales économies s’efforcent de lever les mesures de confinement

calendrier | agenda

Nouvelle échéance de déclaration des entreprises au 30 juin 2020

Ecrire | stylo | papier

Philanthropie : le legs net de frais et droits, une stratégie gagnant-gagnant